Publié le Laisser un commentaire

Comment préparer une raclette ?

comment-preparer-une-raclette

Pour une raclette réussie, tout est une question d’accompagnements. Ce sont bel et bien ses garnitures qui rendent ce repas convivial et généreux. C’est tout particulièrement une affaire de choix de fromages et de charcuterie. Mais encore, d’accords mets-vins et de sélection de légumes. À cet effet, voici les indispensables à savoir pour préparer cette recette culte suisse comme un chef.

Quels fromages servir avec la raclette ?

Si on reste dans la tradition, la raclette valaisanne est un incontournable à proposer. Néanmoins, celle de la Savoie mérite tout autant sa place au menu. Vous privilégierez seulement l’une à l’autre selon vos préférences. Tant que la raclette demeure l’élément clé, votre recette sera un succès. À base de lait cru de vache, elle fond effectivement à la perfection. C’est pourquoi nul ne peut s’en passer lors de la préparation de ce plat emblématique de la Suisse.

Bien sûr, revisiter la raclette est tout à fait possible. Tout un assortiment de fromages convient d’ailleurs pour moderniser cette recette à vos envies. Ainsi, afin d’obtenir une texture onctueuse, optez pour le reblochon ou bien le Mont d’Or. Le gruyère tout comme le comté, utilisés pour les fondus, constituent aussi d’excellents choix pour ravir toutes les papilles.

Si vous aimez en revanche surprendre les invités, osez la sélection ci-après :

De même que les fromages suivants :

A lire aussi :  Combien de temps dure l'affinage du fromage à raclette ?

Assurément, le goût authentique de ces produits du terroir ne manquera pas d’épater vos convives. En tout cas, plus vous proposez de la variété, mieux c’est. De la sorte, les gourmands comme les fins gourmets y trouveront chacun leur bonheur.

Quelle charcuterie privilégier pour sa raclette ?

Que serait la raclette sans un beau plateau de charcuterie ? Dès lors, afin d’assurer autant le goût que la qualité, il est préférable de se tourner vers celles qui sont artisanales. Quant au choix des produits, la plupart se marient merveilleusement avec le fromage fondu et la pomme de terre. Néanmoins, vous pouvez vous inspirer de nos suggestions.

Simple et basique, le jambon a le mérite de plaire au grand nombre. Vous pouvez d’autant plus varier entre jambon blanc, cru et de Bayonne. Quoique, cela ne vous empêche pas d’ajouter à votre sélection les délices comme :

  • Le saucisson à l’ail ;
  • La rosette ;
  • La poitrine roulée ;
  • L’andouille ;
  • La mortadelle ;
  • Le salami.

Pour une raclette plus festive, invitez à votre table de la charcuterie à griller. Misez par exemple sur le bacon, le chorizo ou la coppa. Rien de tel pour égayer le palais gustatif des épicuriens !

Pour ce qui est de la quantité, prévoyez 50 à 100 g de charcuterie par personne. Bien souvent, lors d’un repas généreux comme celui-ci, les convives ont beaucoup plus d’appétit. Ce n’est effectivement pas tous les jours que l’on sert de la raclette à table. Aussi, pour leur faire plaisir, prévalez, au même rang que la qualité, la quantité. Toutefois, référez-vous toujours au nombre total des personnes présentes. Vous éviterez ainsi les excès, et donc les gaspillages alimentaires.

A lire aussi :  Quels sont les ingrédients d'une raclette réussie ?

Repas raclette : les meilleurs vins pour l’accompagner

En principe, le choix du vin repose sur le type de fromage et de charcuterie sélectionnés. Cela va de soi que ce sont ces ingrédients phares qui garantiront l’harmonie parfaite entre le vin et la raclette. Lorsqu’il s’agit d’accord mets-vins, l’équilibre est le maître-mot. Viennent ensuite les questions de goût et d’envie.

Le vin blanc s’associe agréablement bien avec le fromage à raclette. La pâte pressée non cuite révèle toute sa saveur en compagnie de cette boisson alcoolisée. Dégustez par exemple la raclette avec un vin blanc sec de Bourgogne. Une valeur sûre pour son acidité modérée et en même temps pour sa fraîcheur. Sinon, le côté légèrement boisé du vin blanc de Bordeaux s’accordera également à la perfection avec votre plat suisse. Conseil : pour ressortir le gras du fromage, préférez le vin blanc sec, mais suffisamment rond.

Pour les amateurs de vin rouge, un Chénas ou un Saint-Amour conviendra à merveille, de même qu’un Juviénas. Ces vins à la bouche veloutée sauront à coup sûr apporter l’équilibre à votre préparation. Toutefois, tous les vins rouges sont recommandés tant qu’ils présentent une structure peu imposante et peu tannique.

Vous l’aurez remarqué, de très beaux accords existent entre le vin et la raclette. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant vu que le fromage et la charcuterie en sont les vedettes. Il vous reste à décider vers laquelle de ces propositions se tourner.

A lire aussi :  Comment fabrique-t-on le fromage à raclette ?

Quels légumes peut-on manger avec une raclette ?

Une raclette digne de ce nom contient inéluctablement de la pomme de terre. À l’instar du fromage, c’est de toute évidence l’élément clé à mettre en valeur. Cependant, au lieu de se contenter de cet ingrédient classique, agrémentez votre recette avec d’autres légumes. Les suggestions sont d’autant plus nombreuses.

Certaines viendront rajouter un peu de couleur à votre plateau. D’autres apporteront plus de goût. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre, elles embelliront d’une manière ou d’une autre votre assiette.

Voici donc une variété de légumes que vous pouvez servir avec la raclette :

  • Les pickles de légumes : leurs côtés piquants et croustillants font d’eux de parfaites garnitures pour une raclette. Citons : les cornichons, les légumes fermentés et les câpres. Rien de mieux en effet pour contrebalancer le gras dans le fromage.
  • Les légumes crus auxquels vous êtes libre de donner la forme qui vous plaît. Parmi cela, citons carottes, chou-fleur, brocoli, champignon…
  • Les légumes cuits ou à la vapeur : elles se mangent à merveille avec la fondue. Par exemple, retrouvez le navet ou la betterave.
  • La salade verte, l’accompagnement qui marche toujours dans tous les repas.

Par ailleurs, autorisez-vous à rajouter des fruits. Pomme, poire ou fraise, leur présence enjolivera à coup sûr l’assiette. À vos fourneaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *