Raclette nature

Je suis un fromage emblématique du massif alpin. Je suis nature, mais loin d’être ennuyeux. La France et la Suisse revendiquent mon origine. Qui suis-je ? La Raclette nature bien entendu. Star de la raclette, le fromage à raclette nature apporte à ce plat un goût végétal subtil, avec quelques notes acidulées et fruitées.

La Raclette nature de la Savoie a obtenu une IGP en 2017. Celle de la Suisse est AOP depuis 2003.

Catégorie :
Report Abuse

Description

Histoire et Origine

L’histoire de la Raclette de Savoie remonte au Moyen-Âge dans le canton du Valais en Suisse. Elle aurait été inventée par des bergers qui emmenaient leurs troupeaux paître dans les alpages. Un jour, ils ont fait fondre des demi-meules de fromage au-dessus d’un feu de bois. Ils ont ensuite raclé le fromage fondu avec du pain ou des pommes de terre. À l’époque, on parlait plus de fromage fondu que de raclette. Le nom Raclette devient d’usage commun à partir de 1874. Ce terme n’est apparu en France qu’en 1970 avec le développement des sports d’hiver et des appareils à raclette.

Aujourd’hui, la Raclette nature est un symbole du savoir-faire alpin. Le 27 janvier 2017, la Raclette de Savoie obtient une IGP (indication géographique protégée).

Toutefois, quelques régions françaises produisent également de la Raclette, comme la Franche-Comté, l’Auvergne et la Bretagne.

Présentation et situation géographique de la Raclette nature

La Raclette nature est un fromage à pâte pressée non cuite. Elle se présente sous la forme d’une meule de 30 cm de diamètre et de 7 cm de hauteur pesant 6 kg.

À la vue, la Raclette nature a une pâte de couleur blanche à jaune paille, souple et fondante. À chaud, elle devient douce et onctueuse, mais ne fait pas d’huile. Sa croûte est lisse, de couleur jaune à orangée, voire brune.

Au toucher, elle a une texture fondante.

Au goût, la Raclette nature est généreuse et équilibrée. Elle a une saveur typée aux arômes lactés, avec des notes fruitées et acidulées.

La Raclette nature de Savoie peut être de fabrication fermière (plaque de caséine verte) ou nature (plaque de caséine rouge). La Raclette de Valais comporte sur son talon son indication d’origine (Wallis 65, Gosmer, etc.).

La production, la transformation et l’affinage de la Raclette nature de Savoie ont lieu dans la totalité des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie, ainsi que quelques communes limitrophes de l’Ain et de l’Isère. La production de la Raclette suisse est limitée au seul canton de Valais.

Fabrication et saisonnalité

La Raclette nature de Savoie est fabriquée à partir de lait cru entier de vache de race Abondance, Montbéliarde ou Tarentaise. La version suisse provient de vache de race Hérens, Brunes, Simmental, Red Holstein et des tachetées noires.

La qualité du lait provient de l’alimentation des vaches à base de pâturages et d’herbages verdoyants. C’est ce qui donne au fromage ce goût unique et ce fondant exceptionnel. Bien entendu, ; il y a aussi le savoir-faire traditionnel qui se perpétue de génération en génération. En effet, les différentes étapes de fabrication contribuent à la qualité exceptionnelle du fromage Raclette nature.

Le lait est versé dans la cuve, puis le fromager ajoute des ferments lactiques. Il est ensuite emprésuré avec une enzyme issue de la caillette de veau, puis chauffé. On laisse ensuite le lait se reposer pendant 30 minutes. Le caillé se forme alors. Le fromager le tranche en grains de la taille de graines de maïs avec le tranche-caillé afin de libérer le petit lait. Ensuite, il lave les grains à l’eau claire et les met dans des moules où ils sont pressés. L’acidification dure au moins cinq heures.

Après cette étape, les fromages sont plongés dans un bain de saumure pendant une journée. La croûte se forme.

Les fromages sont ensuite placés dans des caves d’affinage sur des planches en bois pendant au moins 8 semaines. Ce, à une température entre 8 °C à 13 ° C. Ils seront régulièrement brossés et retournés. L’AOP Valais, séjourne en cave pendant au moins 3 mois.

La meilleure période pour la Raclette nature de Savoie s’étend d’octobre à décembre, lorsque les soirées sont fraîches. Mais la Raclette se déguste également tout le reste de l’année de différentes manières. Avis aux gourmands et gourmets !

Pour les amateurs de Raclette de Valais, la meilleure période pour la consommer se situe de novembre à avril. Évidemment, elle se déguste aussi tout le reste de l’année.

Le fromage Raclette nature sublime la raclette. Traditionnellement, elle se déguste uniquement avec de la pomme de terre. Mais les Savoyards ont introduit d’autres accompagnements. Ainsi, pour les plus gourmands, accompagnez de charcuteries (chorizo, saucisson sec, rosette de Lyon, viande de grison…), de viandes marinées ou de fruits de mer, de légumes et de fruits (asperges choux-fleurs…), de pain, des noix, etc. Laissez votre imagination et vos goûts vous guider. Il reste du fromage ? Intégrez-le dans des sandwiches, des croque-monsieurs, des pizzas, etc. Rien ne se perd !

Du côté des vins, un blanc pas trop sec ou un rouge tanique fera parfaitement l’affaire. Un vin de Chignin-Bergeron, un Apremont, du Mâcon-Villages ou du Saint-Véran se marie parfaitement avec la Raclette nature.

Par ailleurs, la Raclette nature se déguste aussi dans d’autres plats d’hiver et d’été. Pour ne citer que la rissole aux noix, jambon et Raclette nature, les penne au fromage à raclette et aux champignons de Paris, etc.

Comment reconnaître un bon fromage à raclette ?

La véritable Raclette nature de Savoie se reconnaît au petit logo jaune et bleu siglé raclette de Savoie. Ce signe garantit que le fromage est fabriqué avec du lait cru de vache (et non de lait pasteurisé) de races locales nourries aux herbes, sans OGM.

Par ailleurs, le goût est également un indicateur de la qualité du fromage. Celui au lait cru de vache a un goût plus corsé, moins gras et moins salé que celui au lait pasteurisé.

Le vrai fromage Raclette nature de Valais se reconnaît par l’indication régionale incrustée dans le talon de chaque meule. Elle garantit que la fabrication répond à un cahier de charges strictes. Et que la meule a été contrôlée par une commission d’experts avant d’être mise en vente. L’apparence, la pâte, le goût et l’aptitude à la fonte sont rigoureusement examinés.

Comment est fait le fromage à raclette ?

Le véritable fromage à raclette est fait avec du lait cru de vache. D’autres versions industrielles au lait pasteurisé sont également commercialisées en France. D’ailleurs, ces fromages constituent plus de 90 % des ventes.

Pour faire 10 kilos de Raclette nature, il faut 100 litres de lait. Les étapes de préparation sont réalisées artisanalement selon une tradition séculaire. Pour leur donner ce goût si caractéristique, les fromages sont plongés dans un bain de saumure avant d’être affinés en cave pendant au moins trois mois.

Mais avant tout, c’est la richesse et la diversité des pâturages en montagne qui donnent aux meules des gouts uniques, différents à chaque production.

Saviez-vous que l’on fabrique aussi de la Raclette en Australie et au Québec ? Ils ont même différentes variétés. La Raclette est tellement savoureuse que le monde entier l’a adoptée. En France, la raclette originelle (avec du vrai fromage à raclette nature, de la pomme de terre et des charcuteries) est le troisième plat le plus apprécié par les gourmands.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Raclette nature”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • mascarpone_600600

    Mascarpone

    Fromage italien incontournable de nombreuses préparations culinaires, le Mascarpone séduit de par la finesse et la richesse de son goût. Et s’il est souvent utilisé pour concocter de délicieux desserts comme le fameux tiramisu ou le semifreddo, c’est parce qu’il promet de multiples déclinaisons. Envie d’en savoir plus sur ce fromage en provenance d’Italie ? Suivez le guide.
    Lire la suite
  • Reblochon_1_600600

    Reblochon AOP

    Le Reblochon AOP de Savoie est un fromage au lait cru de vache qui se distingue entre mille. Pastillé de couleur, il nous met l’eau à la bouche rien qu’à sa seule vue. Son goût fabuleusement parfumé est digne d’un fromage des dieux. Il est fermier, peut être laitier… Peu importe ! Le Reblochon se consomme, se déguste, se dévore, mais s’apprécie avec gourmandise. Découvrez ce qui se cache derrière son caractère prononcé. Entrez dans l’histoire du Reblochon AOP.
    Lire la suite
  • Pélardon_wikipedia_600600

    Pelardon AOP

    C’est le « délice des Cévennes », car il est né dans les montagnes cénévoles d’un secret de lait de chèvre. Ce fromage n’a d’égal. Depuis l’antiquité, il a su marquer sa place sur les meilleures tables. Aujourd’hui encore, il défend sa richesse en s’accommodant parfaitement à de nombreuses recettes. Il est frais, onctueux. Une mélodie dans la bouche. Un régal pour les sens.
    Lire la suite
  • Chaource fermier2_600600

    Chaource AOP

    Ce fameux fromage que tout le monde apprécie ! Il s’agit bien sûr du Chaource AOP. Sa pâte molle à croute fleurie a séduit plus d’un depuis le XIVᵉ siècle. Découvrons ensemble l’origine de ce fromage qui fait le bonheur de chacun sur sa table.
    Lire la suite
  • Tete-de-moine

    Tête de moine

    Ce fromage suisse est si tendre qu’il nous fait fondre. La Tête de moine a conquis l’univers de la gastronomie, de l’apéritif et même des buffets. Mais qu’est-ce qui le rend tant convoité ? Mettons un point d’honneur sur son histoire et ses caractéristiques.
    Lire la suite
  • Livarot_OK_600600

    Livarot AOP

    Célèbre fromage normand, le Livarot AOP est un incontournable des plateaux de fromages. D’un caractère franc, mais tendre, le « Colonel » apporte une touche d’originalité à vos recettes et apéritifs. Envie d’en savoir plus sur cette petite gourmandise qui ravit les papilles des grands gourmets ? Zoom sur l’histoire, les caractéristiques et la méthode de fabrication de l’un des plus vieux fromages AOP de la Normandie.
    Lire la suite