Brillat Savarin IGP

Voilà un produit qui saura faire plaisir aux amateurs de fromages riches et onctueux ! En effet, le Brillat-Savarin IGP fait battre le cœur de beaucoup de Français en raison de ses remarquables caractéristiques. Dégusté aussi bien chaud que froid, ce laitage se montre riche et particulièrement gourmand, mais doux. Que rêver de mieux pour signer les repas d’exception lors des occasions spéciales et des fêtes !

Envie d’en apprendre un peu plus sur ce produit du terroir ? Suivez le guide.

Catégorie :
Report Abuse

Description

Origine et Histoire du Brillat-Savarin

L’histoire de cette spécialité fromagère reconnue remonte à la fin du XIXe siècle. À l’époque, il portait un autre nom : « Excelsior » ou « Délice des gourmets », un habitué des grands repas gastronomiques. On doit sa création à la famille Dubuc en 1890 à Forges-les-Eaux en Seine-Maritime.

À la disparation de ses concepteurs, il suscite l’intérêt d’autres producteurs. Sa fabrication se voit notamment assurée par l’entreprise Lepetit de Saint-Maclou jusqu’à l’absorption de celle-ci par l’établissement Besnier. Ce dernier a ensuite déposé une marque commerciale, obligeant ainsi les autres producteurs de ce fromage à nommer leur produit autrement.

Le changement d’appellation de ce laitage date des années 1930 sous l’initiative de Henri Androuët. Ce crémier et affineur parisien réputé le baptise alors en l’honneur du célèbre gastronome et auteur culinaire Jean-Anthelme Brillat-Savarin. Pour ce qui est de sa reconnaissance par une indication géographique protégée (IGP), il l’obtient en 2017.

Présentation et situation géographique du fromage

Le Brillat-Savarin fait partie des fromages enrichis. En effet, il possède un taux de matières grasses élevé. Raison pour laquelle il est parfois surnommé le « foie gras des fromages ». Originaire de Normandie, il est aujourd’hui produit dans une aire géographique bien définie.

Comment se caractérise le Brillat-Savarin ?

Fromage de fête par excellence, le Brillat-Savarin se révèle riche et très nourrissant. Fabriqué à partir de lait de vache, cette spécialité fromagère à pâte molle à croûte fleurie affiche les caractéristiques ci-après :

  • Actuellement, ce laitage présente un format plus important que la version d’origine. Il possède une forme cylindrique régulière à talon droit ou légèrement concave et à faces planes.
  • Il a la forme d’un disque plat de :
    • 6 à 10 cm de diamètre et 3 à 6 cm d’épaisseur pour les petits formats ;
    • 11 à 14 cm de diamètre et 4 à 7 cm d’épaisseur pour les grands formats.
  • De couleur blanche à ivoire, sa croûte se voit recouverte d’un duvet blanc relativement épais, doux et lisse. Pour les fromages affinés, cette flore peut dans certains cas comporter des petits points orangés.
  • Le Brillat-Savarin IGP révèle une pâte fine et homogène, de couleur blanc ivoire, qui contient beaucoup d’humidité. Quant à la texture, elle s’avère particulièrement onctueuse et remarquablement fondante en bouche.
  • Frais, ce fromage triple-crème révèle une saveur délicatement salée et un peu acide. Il dégage des flaveurs fraîches de beurre ou de crème prédominantes.
  • Affiné, ce laitage dévoile un goût plus typé avec des notes de beurre plus affirmées à cœur. Il fait ressortir des arômes fruités et de noisette ainsi qu’un parfum de champignon ou de sous-bois sur sa croûte.

En ce qui concerne son poids, il varie bien évidemment en fonction du format. Ainsi, il se situe entre 100 et 250 g pour les petits disques. Par contre, les grands formats font 500 g au minimum. Quoi qu’il en soit, le Brillat-Savarin IGP vous promet une dégustation gourmande.

La zone de production de ce fromage triple-crème

À l’origine, le Brillat-Savarin était surtout produit en Normandie, dans le village de Forges-les-Eaux, dans le département de la Seine-Maritime. À l’heure actuelle, son aire géographique de fabrication comprend seulement quelques départements de l’Île-de-France et de la Bourgogne–Franche-Comté. Et ce, tel que le label IGP définit.

Concrètement, cette zone s’étend de la Seine-et-Marne au nord de la Saône-et-Loire. Les producteurs locaux doivent alors se conformer à un cahier des charges précis. D’ailleurs, des organismes indépendants réalisent des contrôles afin de s’assurer du respect des conditions de production.

Quel lait pour le Brillat-Savarin ?

La fabrication de cette spécialité fromagère requiert du lait entier de vache et de la crème de lait de vache. Dans cette optique, les producteurs peuvent utiliser du lait cru ou bien du lait pasteurisé. Cet ingrédient demande alors une attention particulière. De fait, son traitement en fromagerie doit s’opérer dans un délai de 2 jours à partir du jour de sa traite.

Quant à la crème, elle s’obtient par écrémage de lait entier. De plus, sa qualité doit être optimale et garantie par un cahier des charges avec les fournisseurs. Cela, afin de permettre au fromage de dévoiler des flaveurs de crème et de noisette.

Fabrication et saisonnalité

Pour produire ce fromage enrichi de crème, le producteur doit observer un certain nombre de recommandations édictées par le label IGP.

Les étapes à suivre pour fabriquer le Brillat-Savarin IGP

À son arrivée à la fromagerie, le lait de vache doit rapidement être traité. Ainsi, une fois mélangé avec la crème, il se voit ensemencé de ferments lactiques. Cette étape se révèle primordiale dans la mesure où elle permet de mettre en place les conditions optimales d’acidification. Mais également le développement des arômes typiques au Brillat-Savarin.

La prochaine étape consiste à l’emprésurage du mélange et à sa coagulation. Celle-ci s’effectue donc à température modérée pendant 12 heures au minimum. Lorsque le caillé est obtenu et a atteint l’acidité voulue, il est placé dans une moule. Vient ensuite l’égouttage du fromage (en un seul retournement) durant une vingtaine d’heures.

Après quoi, il convient de passer au salage qui se fait sur une unique face, une phase essentielle pour obtenir la texture finale du Brillat-Savarin IGP. Puis, il importe de procéder à son démoulage et son séchage à une température maximale de 14 °C pendant une durée minimale de 24 heures.

À noter que durant le séchage, le fromage continue de s’égoutter pour atteindre le taux minimal conforme de matières sèches. À l’issue de cette étape, un fromage jeune peut parfaitement bien être commercialisé.

Quid de l’affinage ?

Lorsque le Brillat-Savarin IGP se destine à porter le qualificatif « affiné », sa maturation s’avère incontournable. Pour cela, les soins interviennent pendant une période de 5 jours pour les petits formats et 8 jours pour les grands formats. L’affinage permet au fromage de développer son aspect, sa saveur et ses arômes caractéristiques. Il doit s’opérer dans une cave à une température comprise entre 5 et 14 ° C.

La saisonnalité du Brillat-Savarin

Dans l’idéal, cette spécialité fromagère au lait de vache se consomme d’avril à octobre. Il faut la conserver au frais à une température maximale de 8 ° C. Néanmoins, sachez qu’étant un fromage à pâte molle, sa conservation plus de 4 jours après l’ouverture de son emballage se montre difficile.

Dans tous les cas, le Brillat-Savarin IGP peut se déguster à tout moment, que ce soit pour grignoter, lors des repas ou en cuisine. Doux au palais, il se consomme frais et jeune. D’ailleurs, il s’accorde à merveille avec les crémants de Bourgogne. Il s’associe aussi divinement bien avec un champagne millésimé ou un sauternes.

Par ailleurs, ce fromage à la délicate croûte fleurie peut se savourer chaud comme froid. Salade, amuse-bouche, verrine…, il accompagne de nombreuses recettes pour le plus grand plaisir de toutes les papilles.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Brillat Savarin IGP”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Gorgonzola_5_OKbis_600600

    Gorgonzola AOP

    Le Gorgonzola est le fromage typique de l’Italie. Né sous la tradition et le savoir-faire italien, on l’apprécie pour sa pâte crue et molle, à la fois fondante et crémeuse. D’ailleurs, c’est de là qu’il tient son nom Gorgonzola Cremoso. Sa saveur douce et piquante est un délice pour le palais. Voilà pourquoi il est devenu le péché mignon des consommateurs. Fort en caractère, riche en histoire, découvrez-le sans plus tarder.
    Lire la suite
  • Rocamadour_1_JLM_600600

    Rocamadour AOP

    Le Rocamadour AOP est célèbre dans la famille des cabécous. C’est un petit fromage de chèvre dont la fabrication s’est perpétuée et qui a obtenu un décret d’appellation d’origine contrôlée en 1996. Fortement ancré à son terroir, les Causses du Quercy, son goût délicieusement atypique est un concentré de saveur. Comment à ce fromage, cette gourmandise à laquelle il est difficile de dire non ?
    Lire la suite
  • Chaource fermier2_600600

    Chaource AOP

    Ce fameux fromage que tout le monde apprécie ! Il s’agit bien sûr du Chaource AOP. Sa pâte molle à croute fleurie a séduit plus d’un depuis le XIVᵉ siècle. Découvrons ensemble l’origine de ce fromage qui fait le bonheur de chacun sur sa table.
    Lire la suite
  • Gruyere-alpage_suisse1_OK_600600

    Gruyère

    Le Gruyère, un des fromages les plus appréciés par les Français ! Il est rare de ne pas le voir sur un plateau de fromages lors des apéritifs, mais toutes les occasions sont bonnes pour profiter de ce dernier. Cependant, connaissez-vous l’histoire de son origine ? Comment le Gruyère est devenu un fromage incontournable ? Découvrez comment ce fromage tant apprécié est fabriqué.
    Lire la suite
  • SteMaureTouraine_600600

    Sainte Maure de Touraine AOP

    Fromage de chèvre à croûte naturelle et à pâte molle, la Sainte-Maure de Touraine AOP est facilement discernable grâce à sa forme en buchette. D’un poids d’environ 250 g, ce fromage d’une saveur prononcée et d’une douceur inégalable sent légèrement le caprin. Depuis le Moyen Âge, ce fromage ne cesse de régaler petits et grands à chaque repas. Et son obtention du label AOP ou Appellation d’Origine Protégée accroit chaque jour son image de marque. Dans cet article, découvrez tout sur ce fromage de très haute qualité.
    Lire la suite
  • Maroilles_Demi_600600

    Maroilles AOP

    Considéré comme le roi des fromages du Nord, le Maroilles AOP se reconnaît facilement avec sa croûte légèrement orangée. Mais surtout, ses arômes puissants qui lui permettent de figurer parmi les laitages forts. Sur un plateau de fromages, il sait assurément affirmer sa présence. Originaire de la Thiérarche française, il se décline d’ailleurs en plusieurs formats. De quoi satisfaire les envies et les besoins de chacun ! Envie d’en savoir davantage sur cette spécialité fromagère du Nord ? Alors, apprenez-en un peu plus à son sujet dans ce guide.
    Lire la suite