St Félicien

Le St Félicien est un fromage français du Dauphiné. Ce fromage se démarque par sa pâte unique, onctueuse et ses saveurs appréciées de tous. Les origines de ce dernier sont chargées d’histoire remontant à une époque lointaine. Découvrons comment se passe la conception de ce fameux fromage ainsi que sa période de dégustation optimale.

Catégorie :
Report Abuse

Description

Histoire et Origine du St Félicien

Durant le XXᵉ siècle, un crémier lyonnais tenait une crèmerie qui se trouvait à Saint Félicien. Faisant face à des excédents de litres de lait, il lui vient l’idée de les mélanger avec de la crème. Ainsi, un fromage avec une nouvelle méthode de conception voit le jour. Ce fromage tient son nom de cet endroit où se tenait la crèmerie de ce Lyonnais.

Cependant, d’autres affirment que ce dernier se serait tout simplement inspiré d’un certain Caillé Doux de Saint Félicien. Ce fromage était produit dans le petit village en Ardèche, de l’autre côté du Rhône. Dans tous les cas, ce fromage voit le jour dans la ville de Lyon.

Le St Félicien gagne très vite en notoriété en raison de cette idée innovante de mélanger du lait avec de la crème. Toutefois, ce sera la fromagerie de l’Étoile du Vercors située en Isère qui fera la renommée de ce fromage vers l’année 1980 en raison de son expérience dans la fabrication de son cousin le Saint-Marcellin. Le St Félicien se fait de plus en plus connaître auprès des amoureux du fromage, mais ne fait pas l’objet d’une AOC ou d’une AOP.

Présentation et situation géographique du St Félicien

Le St Félicien fait partie de la famille des fromages à pâte molle et à croute naturelle. Ce dernier ne bénéficiant pas d’une AOC ou d’une AOP, il peut être produit partout en France. Cependant, les principales zones de production sont les départements du Rhône et de l’Isère.

Fabriqué traditionnellement avec du lait de chèvre, le St Félicien présente une forme cylindrique plate et pèse environ 160 g avec 27 % de matières grasses. Il possède une croute naturelle plissée et souple avec une couleur ivoire. Quant à sa pâte, elle a un caractère lactique et d’une souplesse pouvant même devenir coulante. Ses saveurs sont reconnaissables avec un goût légèrement salé et une touche de noisette.

Ce fromage onctueux et doux fait partie des fromages protégés par la loi française. Celui-ci interdit l’ajout d’épices, d’aromates ou de colorants par le décret nº 2007-628 du 27 avril 2007.

Fabrication et saisonnalité

Les étapes de fabrication du St Félicien

À ses débuts, le St Félicien fut produit à partir de lait de chèvre. Toutefois, au fil des années, la conception de ce dernier se fait à partir de lait cru de vache. D’autre part, on y rajoute également de la crème afin de lui attribuer sa fameuse double crème. Lors de la fabrication du St Félicien, les fromagers commencent par emprésurer le lait en bassine. C’est-à-dire qu’on fait couler le lait dans une bassine et ensuite de la présure d’animal y est ajoutée. La réaction avec les acides lactiques fera coaguler le lait. En effet, c’est une méthode courante pour faire coaguler du lait cru.

Par la suite, le caillé obtenu sera moulé manuellement à l’aide d’une louche. L’étape d’égouttage de ce dernier se fait pendant une durée moyenne de 3 heures. Il est ensuite salé sur une face avant d’être mis au repos pendant 2 jours. Une fois les 48 h passées, le fromage est démoulé ensuite salé sur l’autre face. L’affinage du St Félicien survient après un long séchage d’une semaine. Lors de la mise en cave, les palets de fromage sont couchés sur paillon et font l’objet d’un affinage durant 28 jours en moyenne. Cependant, prolonger cette étape lui permettra de renforcer ses saveurs et permet d’obtenir une pâte plus coulante.

La saisonnalité du St Félicien

Pour profiter d’une dégustation optimale de ce fromage, il est conseillé de le consommer entre le mois d’avril et le mois de septembre. Ainsi, vous bénéficierez de ses saveurs fruitées avec une touche légère de noisette.

Comment déguster le St Félicien ?

Le St Félicien est un fromage à pâte molle et à croute naturelle. De ce fait, vous pouvez vous permettre de le consommer directement avec une cuillère. Sa pâte onctueuse vous permet de l’accompagner avec vos plats préférés. En effet, c’est un excellent fromage en termes de cuisson. On peut le retrouver dans les recettes de pizzas. Mais également, vous pouvez le rôtir directement au four pour une dégustation plus gourmande. Ce qui fait la particularité de ce fromage, c’est la double crème qu’il offre avec sa pâte, parfait pour les amoureux de fromage gras.

Pour accompagner ce fromage, le vin rouge reste le choix idéal. Ses caractères lactiques ainsi que ses saveurs légèrement fruitées se marient très bien avec le vin rouge, apportant un goût prononcé en bouche. Voici quelques exemples de vin rouge que vous pouvez opter lors de vos mets :

  • Bordeaux rouge,
  • Vin de Savoie Chautagne rouge,
  • Saint-Julien,
  • Montagne-Saint-Emilion,
  • Vin de Savoie rouge.

Comment conserver le St Félicien ?

Vous pouvez très bien le conserver durant des semaines en le laissant dans sa boite d’origine. Si vous l’aviez déjà retiré de cette dernière, vous pouvez l’envelopper de film alimentaire et percer quelques trous afin de ne pas le priver d’air. Comme tout autre fromage, il est préférable de le placer dans le bac à légumes de votre réfrigérateur avec une température moyenne de 10 °C.

Est-ce que le St Félicien fait-il grossir ?

En effet, vu que ce fromage est réputé pour sa double crème, on vient souvent à se demander si ce dernier fait grossir. Malheureusement, le St Félicien est un fromage gras avec 27 % de matière grasse dans une portion de 160 g. Dans sa composition nutritionnelle, on peut retrouver 320 kcal de calories contenues dans 100 g de ce fromage. D’autre part, comme tous les fromages, on peut y retrouver du calcium, des protides ainsi que des lipides. Ainsi, il est conseillé de le consommer avec modération afin de soigner votre régime alimentaire.

Quelle est la différence entre le St Félicien et le Saint-Marcellin ?

On confond souvent le St Félicien et le Saint-Marcellin, deux fromages qui ont à peu près les mêmes caractéristiques. Cependant, on les qualifierait plutôt de proches cousins, car ces deux fromages possèdent chacun des attributs qui leur sont propres. On peut les mélanger en raison de leurs zones de production qui s’avèrent se situer dans les mêmes départements. D’autant plus que les producteurs du St Félicien sont également ceux qui produisent le Saint-Marcellin.

Toutefois, les méthodes de préparation du Saint-Marcellin semblent quelque peu différées de celles du St Félicien. Contrairement au St Félicien qui nécessite le rajout de crème, le Saint Marcellin se fait uniquement avec du lait de vache.

Pour ce qui est de la taille et du poids, le Saint-Marcellin est plus petit, car il pèse seulement 80 g contre 160 g pour le St Félicien. Au niveau de la pâte, ce dernier est bien plus sec, par rapport à la pâte onctueuse qu’offre le St Félicien. Tout comme le fromage du Dauphiné, le Saint-Marcellin ne bénéficie ni d’une AOP ni d’une AOC. Cependant sa zone de production est protégée par une IGP.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “St Félicien”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Mont-d-or_600600

    Mont d’Or AOP

    Doux et fondant, crémeux et savoureux, ces adjectifs décrivent parfaitement la pépite qu’est le Mont d’Or ! Ce fromage français que l’on connait pour ses arômes et ses saveurs uniques. Mais saviez-vous d’où proviennent son nom et ses origines ? Découvrons ensemble l’histoire de ce fromage, ses méthodes de fabrication, ses caractéristiques ainsi que sa saisonnalité.
    Lire la suite
  • Selle sur cher AOP

    Dans la catégorie des meilleurs fromages, le Selles-sur-Cher AOP figure en haut de la liste. Ce fromage de chèvre est un pur régal pour les papilles. Crémeux et délicat à souhait, il fait partie de la famille des fromages de chèvre cendrés. Avec sa pâte molle, suivi d'un arrière-gout de noisette, il fond facilement dans la bouche. Fabriqué suivant un cahier de charges méticuleux, ce fromage fait partie des plus appréciés des Français. Dans cet article, mettons en lumière la passionnante histoire de ce fromage unique en son genre.
    Lire la suite
  • Rocamadour_1_JLM_600600

    Rocamadour AOP

    Le Rocamadour AOP est célèbre dans la famille des cabécous. C’est un petit fromage de chèvre dont la fabrication s’est perpétuée et qui a obtenu un décret d’appellation d’origine contrôlée en 1996. Fortement ancré à son terroir, les Causses du Quercy, son goût délicieusement atypique est un concentré de saveur. Comment à ce fromage, cette gourmandise à laquelle il est difficile de dire non ?
    Lire la suite
  • Brillat-savarin_2_600600

    Brillat Savarin IGP

    Voilà un produit qui saura faire plaisir aux amateurs de fromages riches et onctueux ! En effet, le Brillat-Savarin IGP fait battre le cœur de beaucoup de Français en raison de ses remarquables caractéristiques. Dégusté aussi bien chaud que froid, ce laitage se montre riche et particulièrement gourmand, mais doux. Que rêver de mieux pour signer les repas d’exception lors des occasions spéciales et des fêtes ! Envie d’en apprendre un peu plus sur ce produit du terroir ? Suivez le guide.
    Lire la suite
  • Raclette Nature_1JL_600600

    Raclette nature

    Je suis un fromage emblématique du massif alpin. Je suis nature, mais loin d’être ennuyeux. La France et la Suisse revendiquent mon origine. Qui suis-je ? La Raclette nature bien entendu. Star de la raclette, le fromage à raclette nature apporte à ce plat un goût végétal subtil, avec quelques notes acidulées et fruitées. La Raclette nature de la Savoie a obtenu une IGP en 2017. Celle de la Suisse est AOP depuis 2003.
    Lire la suite
  • Pont-l-Eveque_3_600600

    Pont l’Eveque AOP

    Le Pont-l’évêque est un fromage à pâte molle et à croûte lavée créé par des moines cisterciens installés à l’ouest de Caen au XIIe siècle. Fromage à caractère en fin d’affinage, il révèle un goût légèrement typé, une saveur subtile avec des notes de noisette et de beurre. De quoi séduire tous les palais ! Depuis longtemps, le Pont-l’évêque fait la fierté des Normands et témoigne aujourd’hui d’un savoir-faire particulier transmis de génération en génération. En 1996, il bénéficie d’une Appellation d’Origine Protégée (AOP). Dans ce présent article, tout ce qu’il faut savoir sur ce produit aux mille et une saveurs.
    Lire la suite