Skyr

Si vous êtes un friand de fromage et que vous privilégiez une alimentation saine et équilibrée, vous connaissez sûrement le Skyr. Souvent, on le confond avec du yaourt en raison de sa consistance à la fois crémeuse et épaisse. Mais ce n’en est pas un. Le Skyr est un fromage tendre, une spécialité laitière aux vertus inégalées, douce et délicieuse qu’il faut absolument inclure dans son quotidien. Zoom sur son histoire et ses caractéristiques !

Catégorie :
Report Abuse

Description

Présentation et situation géographique du Skyr

Le Skyr est un produit à base de lait. Sa saveur teintée d’une note acidulée rappelle le yaourt, avec un arrière-goût sucré naturel. Mais sa texture compacte prouve qu’il s’agit d’un fromage à tartiner. La préparation industrielle relève des variances de parfum. Le Skyr peut être à la vanille ou aux baies, comme n’importe quel yaourt commercial.

À plusieurs reprises, près de 700 éleveurs islandais ont tenté de faire du fromage Skyr une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). L’Islande affiche de grandes étendues de terres volcaniques, de glaciers et de pâturages qui constituent des contrastes paysagés : la principale source d’alimentation des troupeaux bovins. Longtemps l’histoire et la géographie de l’Islande ont été isolées du reste du monde. La particularité de cette aire réside dans le lait des vaches de race pure. Celui-ci, contrairement aux autres laits, renferme plus de caséine et comporte un rapport oméga 6/3 plus intéressant.

Mais jusqu’ici, tout le monde a la possibilité de produire du Skyr, et ce n’importe où dans le monde. Rien que pour citer, il est déjà présent en Belgique, aux USA et en Grande-Bretagne. Des agriculteurs se sont attaqués à la production du Skyr américain, du Skyr anglais…

Coup d’œil sur l’histoire et l’origine du Skyr

Cette succulente recette aurait été rapportée par les Vikings il y a environ un millénaire ? À en croire l’histoire, oui ! Il est d’origine norvégienne, mais on le considère comme un trésor national en Islande. Les colons nordiques ont insufflé leur savoir-faire et leur expérience dans ce fameux produit laitier. La recette a d’ailleurs perpétué et a été transmise de génération en génération, de mère en fille. D’ailleurs, saviez-vous qu’en Suède, il est connu sous le nom de färskor ?

Son origine remonterait à l’époque médiévale. De nombreuses sources historiques l’ont cité. Ce savoureux « yaourt islandais » a, effectivement, été mentionné dans plusieurs ouvrages tels que la saga de Grettis et la sage d’Egil. La première relate les exploits du clan d’Egil Skallagrímsson, entre les années 850 et 1000 après J.-C. Ce fermier islandais en question, d’origine viking, se révèle être un grand poète. La seconde se rapporte à une œuvre littéraire médiévale étalant la vie d’un guerrier islandais devenu hors-la-loi : un dénommé Grettir Ásmundarson.

Traditionnellement, le skyr est fabriqué avec du lait de brebis. Aujourd’hui, la recette a évolué tout comme la production qui nécessite à présent du bon lait de vache écrémé et pasteurisé auquel on ajoute des ferments lactiques.

Fabrication et saisonnalité

De nos jours, la production traditionnelle à base de lait de brebis reste d’actualité, mais par un nombre restreint de producteurs. Le Skyr industriel se fabrique avec du lait demi-écrémé pasteurisé à une température allant de 90 à 95 °C. Cette étape doit être suivie à tout prix de la phase de refroidissement du lait (à plus ou moins 13 °C) qui, en même temps, passe à la fermentation. Pour ce procédé, on y ajoute des cultures vivantes comme le streptococcus thermophilus et le Lactobacillus bulgaricus, des bactéries alimentaires. Cette pratique garantit l’acidification du lait et permet le développement bactérien ainsi que la coagulation du lait.

Pour favoriser l’égouttage, le lait fermenté est filtré à l’aide d’une toile afin qu’il puisse se vider de son petit-lait. L’intérêt de la filtration est d’obtenir un laitage crémeux et onctueux. Cette mode de préparation explique pourquoi le Skyr est si riche en protéines. Le traitement fromager du caillé par l’égouttage du lactosérum rend le Skyr hyperprotéiné.

Et aussitôt refroidi, le délice peut être consommé à volonté, à toute heure de la journée et toute l’année.

Est-ce que le skyr fait grossir ?

Le Skyr est de loin l’allié escompté pour concilier gourmandise et santé. Il vous veut du bien, il n’est pas méchant. Ce fromage islandais contient, en effet, peu de calories et est sans matière grasse. 100 g de Skyr équivaut à 60 kcal. Voyez ! C’est tout l’équivalent d’une pomme. Comme il constitue un coupe-faim léger, il offre un effet de satiété idyllique. Finis les grignotages en dehors des repas. Avec lui, vous gardez la ligne, vous vous faites plaisir.

Quelle différence entre fromage blanc et skyr ?

Le Skyr contient un peu plus de protéines qu’un fromage blanc. 100 g de Skyr renferme approximativement 7,78 g de protéines. Leur différence repose dans la préparation du Skyr qui passe à l’égouttage. Séparé de son sérum, le Skyr est plus concentré en macronutriments.

Pourquoi manger du skyr ?

Tout simplement parce que les spécialistes de l’agroalimentaire le considèrent comme le prochain « blockbuster alimentaire ». Il est riche en protéines, pauvre en gras. C’est l’en-cas idéal et rêvé de tous les petits gourmands. Par sa teneur en calcium (170 mg plus précisément), le Skyr a de quoi redonner du tonus à votre corps. Rien qu’à lui seul, il fournit environ 20 % des apports nutritionnels recommandés. Il fait du bien à vos os.

Mais encore, il est apprécié par tout le monde : les petits et les grands. Étant donné qu’il est fermenté, et grâce à sa teneur pauvre en lactose, le Skyr est facilement digéré. Aucun souci donc, pour les intolérants au lactose ainsi qu’aux personnes fragiles, d’en consommer.

Il est toutefois important de considérer sa richesse en protéines. De sorte à éviter les excès, il est préférable de ne pas l’accompagner de plats de viande, de poissons ou de tout autre aliment protéiné. L’idéal recommandé par les diététiciens se limite à un pot de Skyr par jour. Il est bon à intégrer dans une alimentation cétogène, telle que le régime kéto. Il peut aussi contenter les végétariens et leur fournir l’apport nécessaire en nutriments. Les sportifs ne font pas exception, car le Skyr est tout aussi conseillé pour ceux qui souhaitent reprendre des forces en période de récupération.

Vous manquez d’appétit ? Mangez du Skyr et bénéficiez de ses atouts.

Est-ce bon de manger du skyr ?

Il est bon pour la santé, délicieux et onctueux en bouche. Que demander de plus ? Il est bon de manger du Skyr.

Il est source de vitamine A, indispensable pour une bonne vision et une peau soignée ; de vitamines B, nécessaires au bon fonctionnement des systèmes nerveux et immunitaires. Ses ferments lactiques participent à la revitalisation des défenses immunitaires et à la santé de la flore intestinale. Mais ajouté à cela, le Skyr présente également des bénéfices cardiovasculaires. En somme, plus la consommation en produit laitier est élevée, minimes sont les risques de mortalité cardiovasculaires.

Alors, il faut penser à l’inclure dans vos repas. Trouvez l’inspiration dans les traditions des Islandais qui le dégustent au petit matin. Tentez les expériences culinaires en faisant du Skyr un dessert rassasiant. Faites du Skyr votre meilleur ami, en guise de casse-croûte (sandwich, salade). Voyez plus grand et glissez-le dans des recettes originales : cheese-cake, quiche…

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Skyr”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Pont-l-Eveque_3_600600

    Pont l’Eveque AOP

    Le Pont-l’évêque est un fromage à pâte molle et à croûte lavée créé par des moines cisterciens installés à l’ouest de Caen au XIIe siècle. Fromage à caractère en fin d’affinage, il révèle un goût légèrement typé, une saveur subtile avec des notes de noisette et de beurre. De quoi séduire tous les palais ! Depuis longtemps, le Pont-l’évêque fait la fierté des Normands et témoigne aujourd’hui d’un savoir-faire particulier transmis de génération en génération. En 1996, il bénéficie d’une Appellation d’Origine Protégée (AOP). Dans ce présent article, tout ce qu’il faut savoir sur ce produit aux mille et une saveurs.
    Lire la suite
  • Mont-d-or_600600

    Mont d’Or AOP

    Doux et fondant, crémeux et savoureux, ces adjectifs décrivent parfaitement la pépite qu’est le Mont d’Or ! Ce fromage français que l’on connait pour ses arômes et ses saveurs uniques. Mais saviez-vous d’où proviennent son nom et ses origines ? Découvrons ensemble l’histoire de ce fromage, ses méthodes de fabrication, ses caractéristiques ainsi que sa saisonnalité.
    Lire la suite
  • mascarpone_600600

    Mascarpone

    Fromage italien incontournable de nombreuses préparations culinaires, le Mascarpone séduit de par la finesse et la richesse de son goût. Et s’il est souvent utilisé pour concocter de délicieux desserts comme le fameux tiramisu ou le semifreddo, c’est parce qu’il promet de multiples déclinaisons. Envie d’en savoir plus sur ce fromage en provenance d’Italie ? Suivez le guide.
    Lire la suite
  • Rocamadour_1_JLM_600600

    Rocamadour AOP

    Le Rocamadour AOP est célèbre dans la famille des cabécous. C’est un petit fromage de chèvre dont la fabrication s’est perpétuée et qui a obtenu un décret d’appellation d’origine contrôlée en 1996. Fortement ancré à son terroir, les Causses du Quercy, son goût délicieusement atypique est un concentré de saveur. Comment à ce fromage, cette gourmandise à laquelle il est difficile de dire non ?
    Lire la suite
  • Comte-fruite_1_600600

    Comté AOP

    Si l’on devait résumer la région de Franche-Comté à un seul mot, ce serait le Comté AOP. Ce fromage n’est pas juste délicieux, il est bon pour la santé. Un vrai régal pour les sens. C’est le fromage idéal pour tous. Sa richesse aromatique nous parle. Apprenez-en plus sur le Comté AOP : de son histoire à ses spécificités.
    Lire la suite
  • Pecorino-nature_600600

    Pecorino AOP

    Ce fromage est né en Sicile. C’est le plus ancien, mais aussi le plus populaire de tous les fromages classiques et traditionnels de l’Italie. C’est le Pecorino AOP qui arrive aujourd’hui sur toutes les tables pour régaler les papilles. Il est unique. Il est connu du monde entier comme le « Pecorino Siciliano » et également appelé le « Canestrato ». En tout cas, son histoire remonte à plus de deux millénaires. Fait de lait entier de brebis, il est savoureux, fort, coloré. Attention, il n’a pas encore fini de nous surprendre.
    Lire la suite