Coulommiers

Un fromage considéré comme le roi des fromages français ! Il s’agit bien évidemment du Coulommiers. Faisant partie des fromages les plus consommés par les Français, le Coulommiers se fait de plus en plus connaître au sein de la famille des fromages à pâte molle. D’où vient son nom ? Comment est-il fabriqué ? Si vous vous posez également les mêmes questions, nous allons lever les mystères qui planent sur cette pépite.

Catégorie :
Report Abuse

Description

Histoire et origine

Le petit brie de coulommiers est un fromage qui tient son nom de la commune de coulommiers qui se situe dans le département de la Seine-et-Marne. L’histoire du roi des fromages français commence depuis le Moyen Âge où la production de fromage à pâte molle et à croute fleurie à partir de lait de vache faisait la réputation de ce département. Dans ces temps, le Comté de Brie était connu pour la production de fromage que l’on nommera plus tard des fromages de « bries ».

Ainsi, plusieurs fermes se mettent dans la fabrication de ces fromages avec à peu près la même méthode. Ce seront les foires de Champagne et de Brie qui permettront aux productions locales de se faire remarquer. Ces derniers se retrouvent très vite sur la table des seigneurs des environs. Le roi Phillipe August se met à recomposer les membres de sa cour et Charles d’Orléans avec ces fromages. Le seigneur de Brie-Comte-Robert, lui, se mit à commander une grande quantité du fromage de pays de Brie.

D’autre part, les fromages de Brie semblent avoir des propriétés curatives. Les lépreux et les personnes atteintes de la peste sont privilégiés. Le transport de cette pépite du pays de Brie fut assez difficile en raison de sa fragilité. De ce fait, il fut produit en une plus petite forme. Ce sera au début du XIXᵉ siècle que l’on commença à entendre parler de « fromage de coulommiers ». Par la suite, ce dernier fut tout simplement connu sous le nom de « Coulommiers ». Cependant, ces fromages ne sont pas encore ce que nous pouvons retrouver de nos jours. En effet, ils étaient encore bien imposants par rapport à l’actuel Coulommiers. Les Coulommiers de ces temps avaient une teneur en présure bien plus importante. De plus, ces fromages présentaient des moisissures de couleurs brun ou vert foncé pendant leur maturation.

Bien plus tard, les fromages columérins prennent un grand tournant lors de l’introduction du Penicillium Candidum qui est un champignon microscopique. Ce dernier deviendra au fil des années le roi des fromages français que nous connaissons aujourd’hui.

L’Exposition universelle de 1878 fera du « petit coulommiers » la star de ce siècle. De cette épopée naitra ensuite l’incontournable Coulommiers que nous avons de nos jours, car les fromages sont produits de manière standard durant le XIXᵉ siècle avec 2 formats que l’on différencie que par leurs diamètres avec 5 centimètres de différence.

Présentation et situations géographiques du Coulommiers

Malgré le fait qu’une petite partie de la production de ce fromage se fait encore artisanalement, comme le cas des zones de production autour de la ville éponyme, c’est la production industrielle qui domine le marché du Coulommiers. En effet, la zone de production reste assez vaste et éparpillée en raison de cette industrialisation. Il est fabriqué dans les régions Champagne-Ardenne, Poitou-Charentes et autre part.  La petite quantité de vaches laitières en région Île-de-France témoigne de cette zone de production assez large du Coulommiers.

Le Coulommiers est un fromage à pâte molle, non cuite et non pressée. Ce dernier a la forme d’un cylindre plat, on peut le retrouver sous deux formats dont le « Petit-Brie » ou « Coulommiers fermier » qui mesure 9 centimètres de diamètre, 3 centimètres d’épaisseur. Ensuite vient le second format, que l’on nomme le « Brie de Coulommiers » avec 185 centimètres de diamètres, 3 centimètres d’épaisseur pour un poids d’environ 500 g.

Le Coulommiers possède une pâte lisse et coulante sous la croute avec une teinte jaune pâle. Selon son affinage, le Coulommiers peut revêtir un duvet blanc avec des zones orangées ou rouges. Dégageant une odeur de champignons frais et des parfums de crèmes, ce fromage reste très moelleux en bouche. Il dévoile des saveurs plus ou moins fruitées selon son degré d’affinage.

Fabrication et saisonnalité

La fabrication de ce fameux fromage connu de tous se fait de manière assez artisanale malgré l’industrialisation de nos jours. Ce qui fait la particularité de ce fromage, c’est que sa fabrication commence par une étape d’écrémage. Par la suite, il est maturé par l’ajout des ferments lactiques pendant un délai de 18 heures. Pour l’emprésurage de ce dernier, il faudra tout d’abord porter le lait à une température de 30 degrés et ajouter la présure animale. Ensuite vient l’ajout de l’ingrédient qui a aidé ce fromage à gagner en notoriété par le goût et la texture qu’il amène. Il s’agit bien sûr du Champignon Pénicillium de Candium.

Après seulement 2 heures, on peut passer à l’étape d’écaillage et de moulage qui se fera manuellement à la louche. Enfin, l’affinage de ce fromage se fait dans un hâloir avec une température de 14 °C pendant une durée de 3 à 4 semaines et une hygrométrie de 90 %. La durée de l’affinage dépend souvent des préférences de chacun, car il est consommable à sa 5ᵉ semaines d’affinage. Cependant, à sa 8ᵉ semaine, le Coulommiers présente un cœur fondant, un plaisir réservé à ses grands adorateurs !

Le Coulommiers est un fromage qui se déguste à partir du mois de mars jusqu’en novembre pour une dégustation optimale et pour garantir la présence des saveurs uniques de ce dernier.

Quelle est la différence entre le camembert et le Coulommiers ?

Le Camembert et le Coulommiers font partie des fromages les plus appréciés par les Français et même dans le monde. Les deux sont souvent sujets de débat pour leur similitude. Concrètement, qu’est-ce qui les différencie ? Pour répondre à cette question, nous allons d’abord nous pencher sur leurs apparences.

Pour sa part, le Coulommiers a une pâte avec une teinte jaune, par contre pour le Camembert, on peut apercevoir une pâte plutôt de couleur blanche. Si le Coulommiers se distingue pour être plus souple et moelleux, le Camembert lui présente une pâte moins souple et assez ferme.

Enfin, on peut constater que le Camembert est bien moins gras que le coulommiers. En effet, l’un possède un taux de matière grasse de 20 % tandis que l’autre s’élève à 25 %.

Où est fabriqué le fromage Coulommiers ?

Il est vrai que le Coulommiers comme son nom l’indique vient de sa région d’origine soit dans le département de la Seine-sur-Marne dans la ville de coulommiers.

Toutefois, sa fabrication se fait bien ailleurs au vu du majeur parti de la production effectué par les industries. Ces derniers se trouvent dans les régions de Champagne-Ardenne, Poitou-Charentes et même avec une grande surprise au pays du Camembert, ce qui fait parfois que les gens les confondent.

Est-ce que le Coulommiers est un camembert ?

Il se peut que ces deux fromages soient produits dans le même pays, mais cela ne fait d’eux un même fromage. Nous avons pu voir que ces derniers présentent des différences qui permettent de les distinguer l’un de l’autre. Pour ce qui est de la fabrication, on suit à peu près les méthodes artisanales. Toutefois le Coulommiers sera fermenté avec du Pénicillium de Candium. Également, pour fabriquer du Camembert, il suffira de 2 litres de lait contre 5 à 6 litres pour le Coulommiers. Tout cela nous mène à conclure que ce sont deux différents fromages.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Coulommiers”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Feta_Greece_Wikipedia_600600

    Feta

    La Feta est un fromage caillé affiné en saumure appartenant à la famille des fromages grecs. Sa pâte ferme et fondante révélant des notes acidulées et salées en fait un fromage d’exception qui se prête à de nombreuses recettes. D’ailleurs, en Grèce, il accompagne quasiment tous les repas, du petit déjeuner au dîner. Si la production de fromages similaires à la Feta s’est développée dans le monde au cours du XXe siècle, celle-ci respecte le cahier des charges de l’AOP et bénéficie d’une IGP depuis 2002. Dans ce guide, retour sur l’origine, les caractéristiques et le processus de fabrication de ce symbole de l’identité hellénique.
    Lire la suite
  • Bleu-des-Causses_600600

    Bleu des Causses AOP

    Faisant partie de la grande famille des fromages à pâte persillée, le Bleu des Causses AOP se distingue par ses arômes particulièrement puissants et sa saveur franche. Corsé sans être agressif, il est produit depuis 1856 selon des méthodes traditionnelles qui n’ont pratiquement pas changé.
    Lire la suite
  • Bergues_OK_600600

    Bergues

    Connaissez-vous le Bergues ? Un fromage fort de la ville du même nom qui a accueilli le tournage du film « Bienvenue chez les Ch’tis ». Proposé souvent au torchon, ce laitage de caractère constitue même l’ingrédient phare d’une recette populaire de la région. À savoir la tartine berguoise, gratinée de béchamel aux champignons de Paris, lardons et fromage. Envie d’en apprendre davantage sur ce produit sans pareil ? Tour d’horizon sur l’origine, l’histoire, les caractéristiques, la zone de production, la fabrication et la saisonnalité du Bergues.
    Lire la suite
  • Morbier Artisanal_2_600600

    Morbier AOP

    Reconnaissable entre mille, le Morbier AOP fait partie des célèbres fromages cendrés. Fabriquée à partir de lait de vache, cette spécialité du Jura résulte d’une longue tradition fermière et montagnarde. Née des rigueurs de l’hiver jurassien, elle constitue également le fruit d’un terroir et d’un savoir-faire ancestral. Incontournable des plateaux de fromages classiques, elle se prête en plus à toutes les compositions culinaires. Envie d’en savoir davantage sur ce laitage un peu particulier ? Partons donc à la découverte de ce produit de grande qualité.
    Lire la suite
  • SteMaureTouraine_600600

    Sainte Maure de Touraine AOP

    Fromage de chèvre à croûte naturelle et à pâte molle, la Sainte-Maure de Touraine AOP est facilement discernable grâce à sa forme en buchette. D’un poids d’environ 250 g, ce fromage d’une saveur prononcée et d’une douceur inégalable sent légèrement le caprin. Depuis le Moyen Âge, ce fromage ne cesse de régaler petits et grands à chaque repas. Et son obtention du label AOP ou Appellation d’Origine Protégée accroit chaque jour son image de marque. Dans cet article, découvrez tout sur ce fromage de très haute qualité.
    Lire la suite
  • brie-de-meaux_1_600600

    Brie de Meaux AOP

    Connaissez-vous ce produit couronné « Prince des fromages » au Congrès de Vienne en 1815 ? Il s’agit du Brie de Meaux, un fromage gourmand et onctueux certifié Appellation d’Origine Protégée (AOP) depuis 1996. Créé au Moyen-Age dans l’abbaye de Rueil-en-Brie, il a su traverser les siècles jusqu’à devenir une figure incontournable des plateaux. Tout ce qu’il faut savoir sur le Brie de Meaux AOP dans ce guide.
    Lire la suite